Tourisme > Découvrir

Histoire et patrimoine

La ville de Pont-de-l’Arche est née après la construction de fortifications militaires bâties sur le territoire du village des Damps. Un pont de bois fut jeté sur la Seine, à partir de 862, et protégé par deux forts, de part et d’autre du fleuve. Le chantier de ces défenses, qui marqua le règne de Charles II, dit le Chauve, fut décidé et officialisé lors des plaids de Pîtres. Vers 869, le pont et les deux forts semblent avoir été achevés.

Ville de patrimoine

Il suffit de se promener dans ses ruelles pour s’en convaincre ! On se balade dans le Moyen Âge et la Renaissance, au gré des façades à pans de bois et des vestiges de remparts.

Les remparts de la ville ont été bâtis en bois du temps de Charles le Chauve (IXe siècle). Cependant, les parties visibles, aujourd’hui, ont été érigées du temps de Richard Cœur-de-Lion, qui renforça les fortifications de Seine vers 1195-1196 et, surtout, par Philippe Auguste quand il se rendit maître de la Normandie (1204). C’est alors qu’il fit de Pont-de-l’Arche sa principale résidence en Normandie. Ce n’est qu’au XVIIIe siècle que les remparts ont commencé à être démantelés. Leurs vestiges ont été cédés par le roi à la ville en 1779.

Parmi les plus beaux vestiges :

Un riche patrimoine industriel

Depuis le XVIIIe siècle, Pont-de-l’Arche et quelques communes ont constitué un pôle régional de fabrication de chaussons et de chaussures, des premiers chaussons cousus avec des chutes de draps, aux grandes industries modernes du XXe siècle. Ainsi la région de Pont-de-l’Arche a-t-elle acquis une réputation au-delà de la Normandie et a permis à une vingtaine de manufactures de coexister durant de nombreuses décennies dans la même région.

L'Hôtel de Ville

L’Hôtel de Ville de Pont-de-l’Arche a occupé le couvent des Pénitents durant la période révolutionnaire (1789-1792), puis le Bailliage. En 1968, il est installé dans le bâtiment actuel, ancienne maison bourgeoise des faubourgs de la ville, bâtie vers 1877 par Joseph Charles Alexandre Delafeurière.

Voir aussi la rubrique tourisme