Accueil > Actualités > La place Aristide-Briand inaugurée


La place Aristide-Briand inaugurée

publié le 23 mai 2014

La place Aristide-Briand, à Pont-de-l’Arche a été inaugurée samedi matin, sous un chaud soleil. Sa requalification par l’Agglo Seine-Eure s’est terminée en mars après un an de travaux.

Rétablir le lien entre les quartiers de Pont-de-l’Arche, assurer une continuité entre le nord et le sud de la commune, renforcer, mettre en valeur et même développer le commerce, étaient quelques-uns des objectifs de la requalification de la place Aristide-Briand, que Richard Jacquet, le maire, a rappelés samedi matin, devant un public nombreux.

Elle était jusqu’à présent un giratoire sur la RD 321, emprunté chaque jour par des centaines de voitures, dangereuse pour les piétons et les vélos. L’ouverture du contournement de Pont-de-l’Arche – Les Damps, il y a quelques années, a entrainé le déclassement de cet axe par le Département de l’Eure et son classement en domaine communal. De ce fait, sa requalification par l’Agglo est devenue possible et a été inscrite au contrat d’agglomération 2011-2014.

Le maire Richard Jacquet a salué « le travail de l’Agglo et des entreprises, qui ont réussi à tenir les délais malgré un planning serré et la complexité d’intervenir sur un carrefour très fréquenté ». Il a remercié les commerçants pour leur patience. « Aujourd’hui, en même temps que la place, les commerces s’embellissent. Trois nouvelles enseignes sont prévues et la ville travaille sur le projet de la future médiathèque. »

« Près d’un million d’euros a été investi dans le sous-sol pour le renouvellement des réseaux et 1,4 M€ pour la requalification, a rappelé Bernard Leroy, président de l’Agglomération Seine-Eure. L’Agglo est un outil fantastique qui peut mener un maximum de projets avec les communes et non à la place des communes. C’est cette notion de partenariat que nous voulons développer. Les deux jambes de l’Agglo sont le développement économique et la qualité de vie. Cette requalification combine les deux : c’est beau et cela permettra de développer le commerce et l’activité locale. »

Le nouveau président a également salué Guy Pétel, ancien vice-président de l’Agglo, venu assister à cette inauguration, « pour son esprit de coopération et de collégialité que nous aurons certainement l’occasion de démontrer ces prochaines semaines ». « Nous sommes là au cœur des préoccupations des maires dans leur commune : préoccupation esthétique, réflexion urbaine sur la circulation, sur les réseaux souterrains, sur le développement économique, commercial et artisanal et réflexion patrimoniale. Bravo pour cette opération quasiment gratuite pour la commune ! » a félicité Jean Louis Destans, président du Département.

Une place embellie

Plusieurs phases ont été nécessaires pour transformer la place.
Pendant 6 mois, au printemps 2013, le service eau et assainissement de l’Agglo a procédé au renouvellement de la canalisation d’eau potable, (l’une des plus anciennes de l’agglo) rue Maurice-Delamare et rue du Général-de-Gaulle, sur 1 600 m. Une centaine de branchements a été effectuée. Un fourreau pour la fibre optique et une canalisation d’eau pluviale ont été installés, rue du Général-de-Gaulle.
La commune et le SIEGE ont profité de cette période de travaux pour faire enfouir les réseaux d’électricité et de téléphonie, rue du Général-de-Gaulle, boulevard de la Marne, au bas des rues Cacheleux, Roger-Bonnet, et en haut de la rue Roosevelt. L’investissement, de 357 000 €, a été pris en charge à 43% par la commune (153 000 €) et le reste par le Siege.

Enfin, entre septembre 2013 et mars 2014, le service voirie de l’Agglo et les entreprises retenues ont fait disparaître le giratoire au profit d’une place en zone 30. Le piéton peut traverser où il veut et tous les carrefours sont en priorité à droite, ce qui limite de fait la vitesse des voitures. Le revêtement de la chaussée, un béton de ciment de teinte claire, marque visuellement l’entrée dans la zone 30. Pour rappeler le passé médiéval de la commune, des ruines (sur lesquelles reposent des bancs) symbolisent l’une des anciennes portes de la ville et des parterres en carrés médiévaux marquent l’emplacement des anciens remparts et des douves. Des mats en bois ont été choisis pour l’éclairage public (les premiers de l’agglo !)

955 000 € ont été investis pour le renouvellement des canalisations d’eau potable et d’assainissement et 1,48 M€ pour la requalification, pris en charge par l’Agglo (880 000 €), le Département de l’Eure (400 000 €) et le Féder (200 000 €).
 



De gauche à droite : Gaëtan Levitre, François-Xavier Priollaud, Bernard
Leroy, Richard Jacquet, Jean Louis Destans, François Loncle

Partager l’article :